Jump to main content

Archives of 2015 in french

  1. Historicity and organization


    We argue that a theory of biological systems should rely on organization and variation as fundamental theoretical principles. Biological systems are organized natural systems that undergo functional variation. In this presentation we will provide a specific characterization of each principle while …

  2. Colloque: Biodiversity Resilience

    • V Thomas-Vaslin
      V Thomas-Vaslin
      M Montévil
      M Montévil
    • fr

    La relation entre biodiversité, variabilité, adaptabilité et résilience des systèmes vivants, soumis aux perturbations imprédictibles caractéristiques des systèmes complexes, quelles que soient leurs échelles, doit être questionnée, même en l’absence de mécanismes causalistes identifiables. La rencontre…

  3. Changements de symétrie, criticité et aléatoire : Mathématiques et objectivation du vivant

    Changements de symétrie, criticité et aléatoire : Mathématiques et objectivation du vivant

    Le vivant critique et chaotique


    Ce texte présente un modèle pour le temps biologique ainsi que des idées plus générales sur l’articulation entre mathématiques et objets biologiques.

    Manuscript Citation Publisher Full text

    Abstract:

    Ce texte présente un modèle pour le temps biologique ainsi qu’un certain nombre d’idées plus générales sur l’articulation entre mathématiques et objets biologiques, fondées sur des propositions théoriques. Nous décrivons d’abord un modèle géométrisant le temps des mammifères, basé en partie sur la notion d’allométrie. Ce modèle permet de mettre en évidence la structure de la variabilité des rythmes biologiques et de discriminer cas sains et cas pathologiques. Nous utilisons cet exemple pour illustrer les principes permettant la mathématisation. Nous discutons comment s’articulent mathématiques et définition théorique des objets physiques. Nous mettons en particulier l’accent sur le rôle que jouent les symétries théoriques pour justifier ces définitions, tant au niveau de la constitution d’un espace de description que de l’obtention d’équations déterminant la trajectoire suivie par un objet. Nous abordons aussi les transitions de phases comme situations paradigmatiques où les symétries d’un système changent. Ceci nous amène à proposer que les objets biologiques (organismes, cellules) sont caractérisés par une instabilité de leurs symétries théoriques. Les objets prennent alors un sens différent de celui qu’ils ont en physique : ils font preuve de variabilité et sont fondamentalement historiques. Ceci n’empêche pas la présence d’éléments de stabilité chez le vivant, mais les symétries biologiques prennent un sens différent des symétries fondamentales de la physique.

    Citation:
  4. Chemins vers une théorie des organismes


    L'observation de cellules en culture montre qu'elles prolifèrent, se meuvent, changent de forme... Confrontés à des contradictions entre leurs résultats expérimentaux et les cadres d’interprétations en vigueur (l'idée que les cellules d'un métazoaire sont quiescentes par défaut), Anna Soto et Carlos…

  5. L’individuation biologique, aspects conceptuels, aspects mathématiques


    Dans cette présentation, nous allons revenir sur une énigme : il n’y a pas d’explication possible en biologie sans enchevêtrement de niveaux. La relation entre les états d’un système et sa structure, qui permet en physique de déterminer un point de vue du système distinct de celui de l’observateur …